Ce qu’une mère veut réellement dire par la phrase « je suis fatiguée »

L’esprit et le corps humain ont des limites bien définies et les épreuves de la vie peuvent parfois nous pousser à vouloir les surpasser. D’ailleurs, c’est pour cette raison que dans les moments difficiles, nous avons besoin du soutien d’autrui, notamment de ceux qui comprennent notre souffrance, comme le montre l’histoire de ces deux femmes…

Une histoire qui rappelle à quel point une mère peut être au bout du rouleau

Elle avait l’air fatiguée, accablée, dépassée mais surtout épuisée.

Bien sûr qu’elle l’était. Elle avait quatre enfants qui semblaient tous avoir moins de 10 ans, le plus jeune étant un nouveau-né qui pleurait dans ses bras. Il n’avait visiblement pas envie de faire ce trajet jusqu’à l’épicerie.

Le portant dans ses bras d’une façon plutôt nonchalante, elle semblait ne pas avoir dormi depuis des années. Pour ma part, j’ai eu la chance de faire les courses sans que mes enfants m’accompagnent car les miens étaient beaucoup plus âgés et je profitais enfin du fait qu’ils aient grandi. J’ai approché cette maman fatiguée et je lui ai dit : « C’est une bien belle famille que vous avez là ! Vous avez bien fait de venir ici avec vos enfants et votre petit bébé. »

Elle s’arrêta quelques secondes comme si elle retenait ses larmes et cligna des yeux tout en les détournant. Je savais qu’elle se retenait de dire tout ce qu’elle pensait réellement et qu’elle allait dire la seule phrase qu’une mère utilise chaque jour. Elle m’a simplement regardée et m’a dit : « Je suis fatiguée ».

Je savais exactement ce qu’elle voulait dire par-là car cela ne signifiait pas seulement qu’elle était fatiguée de ne pas dormir la nuit. Cela voulait dire qu’elle était abattue, lassée et surmenée dans tous les domaines de sa vie.