Précautions d’usage

Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Précautions d’usage

1/ Consultez votre médecin en cas de doute, si vous êtes allergique, si vous êtes enceinte, si vous allaitez ou pour un bébé
Avant d’utiliser un remède de grand-mère, il faut savoir quel est le problème de santé en cause. Seuls les maux que chacun peut reconnaître aisément (par exemple: malaise digestif, rhume, toux, trouble mineur des yeux, douleur suite à un traumatisme) peuvent être raisonnablement du domaine des remèdes de grand-mère. Lorsque les symptômes sont douteux, violents ou persistants, il est impératif de consulter au plus vite son médecin pour un examen plus approfondi. Les femmes enceintes et allaitantes ne doivent jamais recevoir un remède sans avis médical.

2/ Recourez au remède de grand-mère pour une durée adaptée
Si vous ne constatez pas d’amélioration rapide à votre problème de santé (attendez 24 à 48 heures pour en évaluer les effets) ou si vous estimez que le mal s’aggrave, une consultation médicale s’impose. Dans tous les cas, demandez l’avis de votre médecin, surtout si vous êtes sujet aux allergies ou si vous suivez déjà un traitement médical.

3/ Évitez le cumul de remèdes
Ne cachez jamais à votre médecin les remèdes que vous avez pris de vous-même ou prenez encore. Tout comme les médicaments, les remèdes à base de plantes médicinales peuvent exposer à des interactions médicamenteuses si un traitement par des médicaments est déjà administré.

4/ Soyez vigilant avec les enfants
Les remèdes de grand-mère doivent être employés avec prudence chez les enfants. Aucun produit à base de plante ne doit être administré par voie orale aux enfants de moins de 18 ans sans contrôle médical. L’usage des huiles essentielles sous quelque forme que ce soit doit être réservé aux enfants de plus de 12 ans. Tous les produits à base de menthe sont dangereux (risque d’arrêt respiratoire) et à proscrire chez les enfants de moins de 2 ans.

5/ Soyez vigilant avec les femmes enceintes et celles qui allaitent
Pendant la grossesse, l’utilisation de plantes à des fins thérapeutiques n’est pas anodine et peut se révéler dangereuse pour la mère comme pour l’enfant à naître. De ce fait, il est indispensable de consulter un médecin avant de prendre un remède à base de plantes, quel qu’il soit. Les mêmes précautions s’imposent pendant l’allaitement. Par précaution et excès de prudence, la majorité des huiles essentielles sont strictement interdites durant les trois premiers mois de la grossesse et tout au long de l’allaitement de bébé. Certaines huiles essentielles sont néanmoins autorisées à partir du quatrième mois de grossesse voire tout au long de la grossesse, mais uniquement après avis médical.

6/ Soyez vigilant en cas de maladie chronique
Dans certains types de maladies chroniques (rhume des foins, eczéma, asthme, diabète, troubles du foie et du rein, etc.), l’usage des remèdes à base de plantes ne doit être fait que sous contrôle médical. Un dialogue ouvert avec le médecin et le pharmacien est indispensable. En aucun cas, l’usage de remèdes de grand-mère ne doit se substituer aux médicaments prescrits par le médecin.

7/ Respectez la préparation et les précautions d’emploi des remèdes à base d’huiles essentielles
Les huiles essentielles sont des mélanges complexes très actifs dont l’utilisation impose certaines précautions:
Avant toute utilisation d’huiles essentielles, demandez conseil à un médecin ou un pharmacien spécialiste des huiles essentielles. En usage interne, du fait de leurs propriétés irritantes pour le système digestif, l’ingestion des huiles essentielles ne convient ni aux enfants, ni aux femmes enceintes ou qui allaitent. N’utilisez que des huiles essentielles de qualité, 100 % pures, naturelles et estampillées du label de qualité. En usage externe, du fait de leurs effets parfois allergisants, photosensibilisants et toxiques, les huiles essentielles doivent être utilisées avec une grande précaution, surtout chez les sujets allergiques. Elles ne doivent pas être appliquées sur une peau s’exposant au soleil. En règle générale, elles sont agressives à l’état pur pour la peau (risque d’irritations ou de brûlures cutanées). Elles ne se dissolvent pas dans l’eau et doivent donc être diluées dans des huiles végétales avant application. Respectez scrupuleusement les voies d’absorption et les posologies indiquées. N’appliquez jamais une huile essentielle pure sur les yeux, les oreilles et les muqueuses nasales et ano-génitales. En cas de projection accidentelle dans l’œil, n’utilisez pas l’eau pour vous rincer, mais une huile végétale. En règle générale, les huiles essentielles ne devraient être délivrées qu’en pharmacie avec mise en garde des utilisateurs par le pharmacien du danger qu’entraînent leur abus et le non-respect de la posologie.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.